Asmae Laraqui// Fragilité et Ténacité //Du 19 septembre au 3 octobre 2020

ASMAE LARAQUI

PRÉSENTE :

FRAGILITÉ ET TÉNACITÉ

DU 19 SEPTEMBRE AU 3 OCTOBRE

Une première plongée dans les eaux de la mer des Caraïbes, une première rencontre avec son milieu sous-marin naturel… 
Et c’est le choc !

L’image idéaliste que j’avais des récifs coralliens venait de changer… pour toujours. Les coraux que je voyais étaient pour certains beaux et éclatants de couleurs, comme dans les aquariums artificiels et les images de voyage, mais plusieurs étaient endommagés, morts ou blanchis par la pollution et par le réchauffement terrestre.

Céramiste née à proximité de la mer, j’ai toujours créé des œuvres influencées par cette mer. Le choc de cette première plongée a depuis influencé mon œuvre. Aujourd’hui, je présente dans un langage artistique ces récifs en détresse.

Dans cette exposition, je pousse la recherche en céramique actuelle en intégrant dans la porcelaine liquide de la louffa, fameuse éponge végétale. Le résultat est fascinant et saisissant. Il me rappelle la structure à la fois fragile et tenace des coraux naturels.

Avec cette exposition, Je présente des œuvres qui sensibilisent les visiteurs à la fragilité de nos fonds sous-marins et de ces récifs qui souffrent de l’activité humaine, tout en donnant à voir le fruit d’une expérimentation plastique prometteuse. En plus de l’exposition d’œuvres récentes, je donne l’occasion aux visiteurs de contribuer à la création d’une pièce participative inspirée des récifs idylliques et colorés de mon enfance.

Asmae

L’exposition sera ouverte du mardi au jeudi de  12h – 17h et le vendredi et samedi de 12h – 20h.

BIOGRAPHIE

J’ai quitté mon pays de naissance, le Maroc,à l’âge de 18 ans, pour me (re)découvrir et me réinventer au contact d’autres pays : le Canada, les États-Unis et les Émirats-Unis.

Chaque ancrage dans ces pays devenait pour moi un temps privilégié pour me familiariser avec d’autres manières de faire.

Chaque déplacement d’une culture à l’autre m’apportait une ouverture sur l’autre et teintait au fur et à mesure ma propre identité.

Avec mon statut d’immigrante, ma vision des choses n’a pas cessé de se redéfinir. Les résidences artistiques que j’ai effectuées à l’international, au Portugal, entre autres, ont elles aussi patiné ma pratique au point d’inscrire ma démarche dans une hybridité à la fois culturelle et artistique.

REMERCIEMENTS

Je remercie chaleureusement : 

  • Émilie Granjon, directrice générale de CIRCA art actuel pour ses conseils et son encadrement impeccable, et Célia  Destemberg pour son aide technique ;
  • L’équipe de Culture pour tous de m’avoir permis de participer à la 24è édition des Journées de la Culture à Montréal ; 
  • Le Conseil des arts de Montréal de m’avoir accordé la bourse du programme DémART 2019 
  • Mon conjoint et mon fils pour leurs soutiens et leur confiance en moi tout au long de ce périple.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s