Tristan Lajarrige / Exposition // Du 8 au 10 juillet 2022

Tristan Lajarrige – Exposition du 8 au 10 juillet 2022

Vernissage – 8 juillet 2022, 18h à 21h

Tristan Lajarrige est un artiste visuel originaire de Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal. Il est titulaire d’un baccalauréat en photographie de l’Université Concordia et complète présentement une maîtrise en arts visuels à la School of the Museum of Fine Arts at Tufts University, où il travaille également en tant qu’assistant d’enseignement dans le Département d’arts médiatiques. Durant ses études, Tristan a reçu un Dean’s Research Award, un MFA Merit Scholarship et un BFA Entrance Scholarship. Son travail a été exposé au Canada et aux États-Unis et se trouve dans la collection de la The W. Van Alan Clark, Jr. Library.

Démarche artistique

Sa recherche se concentre présentement sur la relation entre la photographie, la technologie et le pouvoir. S’inspirant de la comparaison entre la caméra et le fusil établie par l’essayiste Susan Sontag (1933–2004), Tristan Lajarrige s’intéresse aux façons dont la photographie et la technologie contribuent à la militarisation du quotidien, notamment à travers la surveillance de masse. Dans sa pratique artistique, il vise à interférer avec l’autorité de la caméra et d’autres appareils électroniques en les utilisant dans certaines situations satiriques et subversives. Ses projets combinent la photographie avec la performance, le jeu et l’humour pour désamorcer des objets qui nous disciplinent habituellement. Ainsi, il espère gagner un semblant de contrôle dans l’ère numérique.

Les technologies de surveillance sont aujourd’hui devenues plus envahissantes que jamais en infiltrant les espaces publics et privés. Nous devons constamment nous plier aux regards intrusifs des caméras et accorder à nos téléphones et ordinateurs l’accès à nos données personnelles. Malgré ce manque de protection de la vie privée, les deux dernières années en isolation sociale ont empiré notre dépendance à ces produits électroniques, que nous devons continuellement utiliser et traiter avec un soin excessif pour rester connectés dans notre monde maintenant semi-virtuel. S’inspirant de ce sentiment d’impuissance, cette exposition propose différentes façons de rendre inutiles des technologies qui sont habituellement chargées de pouvoir. À travers une combinaison d’images, d’installations, de texte et de satire, les visiteurs sont invités à imaginer ou à participer dans des performances subversives à la place de se conformer à des objets qui nous surveillent, contrôlent et oppriment autrement.


Tristan Lajarrige – Exhibition from 8 to 10 July 2022

Vernissage – July 8 2022, 6h to 9h

Tristan Lajarrige is a visual artist from Tiohtià:ke/Mooniyang/Montreal. He holds a Bachelor of Fine Arts in Photography from Concordia University and is currently pursuing a Master of Fine Arts at the School of the Museum of Fine Arts at Tufts University, where he is also working as a teaching assistant in the Media Arts Department. During his studies, Tristan has been awarded a Dean’s Research Award, an MFA Merit Scholarship, and a BFA Entrance Scholarship. His work has been exhibited in Canada and the United States and is in The W. Van Alan Clark, Jr. Library’s collection.

Artist Statement

His research currently focuses on the relationship between photography, technology, and power. Drawing from scholar Susan Sontag’s (1933–2004) comparison between the camera and the gun, Tristan Lajarrige is interested in how photography and technology contribute to the militarization of the everyday, mainly through mass surveillance. In his artistic practice, he aim to disrupt the authority of the camera and other electronic devices by using them in satirical and subversive situations. His projects combine photography with performance, play, and humor to disarm objects that usually discipline us. Therefore, he hope to gain some semblance of agency in the digital age.

Surveillance technologies have become more intrusive than ever by permeating public and private spaces. We must constantly please the authoritative gaze of cameras and grant our phones and computers access to our personal data. Despite this lack of privacy, the last two years in social isolation have worsen our dependency to these electronic devices, which we continually need to use and treat with extreme care to stay connected in our now semi-virtual world. Drawing from this feeling of helplessness, this exhibition suggests different ways of rendering useless technologies that are usually loaded with power. Through a combination of images, installations, text, and satire, visitors are invited to imagine or participate in subversive performances instead of conforming to objects that otherwise surveil, control, and oppress civilians.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s